Apprendre à conduire : les classiques

conduite

Apprendre à conduire demande de la patience et de nombreuses heures de cours théoriques et pratiques dans une auto école. Une fois le code en poche, les choses sérieuses peuvent commencer. Prise en main du volant, apprentissage du passage des vitesses et du freinage, stationnement : de nombreuses bases sont alors à intégrer pour espérer décrocher le fameux permis à points. Différentes façons de passer son permis existent de nos jours : soit de façon directe, soit en passant par une conduite accompagnée avant l’âge de 18 ans. Voici un petit tour d’horizon qui permet de faire le point sur l’une ou l’autre des façons de passer son permis.

La conduite accompagnée pour avoir plus confiance en soi au volant

L’apprentissage classique du permis de conduire peut être substitué par la conduite accompagnée. En optant pour cette option, le futur conducteur peut conduire avec une personne accompagnante durant plusieurs mois. Ainsi, il acquiert une confiance en lui qui lui permet d’optimiser ses chances d’obtenir le permis de conduire du premier coup. En effet, repasser son permis demande un budget supplémentaire. Alors, plutôt que de prendre le risque de passer une seconde fois le permis, il est tout à fait possible de passer par la conduite accompagnée. En prenant l’habitude de conduire, le jeune en conduite accompagnée augmente ses réflexes, son expérience de la route et sera donc plus à l’aise face à l’examinateur.

Le permis classique : des heures de conduites obligatoires et facultatives

Pour une voiture à boîte manuelle, 20 heures de conduite en auto école sont obligatoires afin d’apprendre l’essentiel : se diriger, freiner, s’insérer sur l’autoroute, conduire en ville, etc. Une fois les bases acquises, le futur détenteur du permis de conduire choisit si il souhaite ou non prendre des heures de conduite supplémentaires. Selon son niveau, son budget et sa confiance au volant, l’auto école pourra le conseiller dans ce choix. En optant pour l’apprentissage de la conduite via conduite accompagnée, le jeune conducteur peut continuer à se former auprès d’un proche, ce qui évite d’éventuels frais supplémentaires. Il pourra néanmoins toujours peaufiner sa conduite via des heures avec son moniteur d’auto école, avant le passage du permis.

Pour trouver l’auto école la plus proche de chez vous, consultez l’annuaire en ligne. Une fois le permis en poche, pensez à faire une demande de permis de conduire international. Il vous sera utile si vous comptez prendre le volant hors Europe. Inutile de passer son permis international : un simple papier traduisant le vôtre fait office de document valable.

En savoir plus

Articles en relation