Comment repasser son permis ?

Comment repasser son permis

L’obtention du permis de conduire requiert la réussite aux examens qui se déroulent en deux phases, à savoir les épreuves théoriques et la conduite. Les personnes ayant échoué à l’un de ces passages doivent refaire l’épreuve ratée. A priori, le passage de la conduite suit la réussite du code. Un candidat ayant raté le code doit refaire l’ETG (examen théorique général) et la réussir pour pouvoir se présenter aux épreuves de conduite.

Repasser le code de la route

Désormais, les candidats peuvent saisir les opérateurs privés pour passer leur ETG, selon leur convenance. Toutefois, les centres agréés restent toujours valables. Cette disposition facilite la procédure et pallie la longue attente. L’inscription pour le repassage peut se faire par le biais d’une auto-école ou en candidat libre pour les personnes qui souhaitent se présenter de leur propre chef. Le délai d’attente est davantage réduit pour les candidatures libres. La facilitation de la procédure faisant partie des priorités de l’administration, désormais l’inscription peut se faire en ligne. La personne intéressée doit se connecter au site de l’opérateur afin de réserver sa place moyennant le paiement du droit d’inscription.

Qu’en est-il de la conduite

La validité du code, après réussite à l’ETG, est de 5 ans. Le candidat dispose de ce délai pour se présenter aux épreuves pratiques. Si le candidat échoue, il a 24 mois pour repasser la conduite. La meilleure façon d’assurer la réussite pour le prochain examen est de refaire des heures de conduite, en veillant à maîtriser l’ensemble et à éviter les erreurs qui ont provoqué l’échec.

Comment procéder pour pouvoir repasser la conduite ?

Au vu du délai d’attente qui peut aller jusqu’à plusieurs mois, notamment pour les candidats d’auto-école, il est préférable de se réinscrire au plus vite. La réinscription doit être effectuée auprès de l’auto-école.

Pour mieux s’entraîner, le candidat peut demander l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC). La personne intéressée peut conduire sous la supervision d’un titulaire ayant un permis de plus de 5 ans. Pour que la conduite supervisée soit valable, il faut terminer 20 heures de leçons, ou plus, et obtenir l’aval de l’auto-école pour cette pratique.

Toute personne qui veut refaire l’examen plus rapidement peut se présenter en candidat libre. Normalement, elle doit déjà posséder un numéro d’enregistrement préfectoral harmonisé (NEHP). Pour s’inscrire, il doit se connecter au site de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés). Les pièces suivantes doivent être jointes à la demande d’inscription :

  • l’attestation scolaire de sécurité routière, de niveau 2 (ASSR2) ;
  • des photos d’identité ;
  • un justificatif de domicile ;
  • un justificatif d’identité ;
  • l’accord médical après la visite faite auprès d’un médecin agréé par la préfecture.

Pour en savoir plus :

Articles en relation