Les permis spécifiques

Les permis spécifiques

Les permis spécifiques selon le type de conduite

Un permis de conduire est une autorisation administrative donnant droit à son titulaire de conduire un véhicule correspondant à la catégorie de véhicule dont il a reçu le permis. Le champ des permis de conduire ne se limite toutefois pas aux voitures. Il prend également en compte les permis bateau. Parlant des permis de conduire pour automobile, on compte :

  • les permis A ;
  • les permis B ;
  • les permis C ;
  • les permis D ;
  • les permis E.

Les permis A correspondent aux cyclomoteurs et aux motos, alors que le permis B est spécifique aux voitures, mais également aux tricycles et quadricycles. Le permis C autorise la conduite des véhicules de transport de marchandise.

Dans un cadre professionnel, un permis d’entreprise ou un permis cariste est nécessaire à la conduite des véhicules d’entreprise. Le permis cariste, caractérisé par la certification CACES R389, est un permis spécifique autorisant la conduite de chariot, mais uniquement au sein de l’entreprise où vous avez reçu votre permis. Il existe 6 catégories de permis cariste :

  • CACES1 Transpalette à conducteur portée et préparateurs de commande au sol ;
  • CACES2 Chariot tracteur et à plateau porteur de capacité inférieure à 6 tonnes ;
  • CACES3 Chariot élévateur de capacité inférieure ou égale à 6 tonnes ;
  • CACES4 Chariot élévateur de capacité supérieure à 6 tonnes ;
  • CACES5 Chariot élévateur à mât rétractable ;
  • CACES6 Déplacement, chargement, transfert de chariots.

Pour passer ce permis d’entreprise, il faut avoir au moins 18 ans, et savoir lire et écrire le français. Chaque niveau se déroule généralement en trois journées (une journée de pratique, une journée de théorie, une journée pour les tests).

Les permis bateau

L’éventail est tout aussi large ici. Dans la classification des permis pour bateau, on distingue donc :

  • le permis fluvial CS ;
  • le permis carte mer ;
  • le permis côtier ;
  • le permis hauturier.

Le permis fluvial s’adresse aux plaisanciers en eau douce et autorise la plaisance en rivières, canaux, barrages, lacs et fleuves. Il permet de barrer les bateaux de longueur inférieure à 15 mètres, et sans limitation de puissance.

Le permis côtier, lui, donne la possibilité au conducteur de piloter tous les types de bateaux, sans limitation de puissance et de taille. Ici, le plaisancier peut naviguer de jour comme de nuit (navigation nocturne et navigation diurne), à condition de ne pas s’éloigner de plus de 9 kilomètres de la côte. Ce permis bateau est celui qui autorise une pratique plus libre des activités nautiques.

Avez-vous besoin de conseils en la matière ? Consultez notre annuaire.

Pour en savoir plus :

 

Articles en relation