Le permis AM : caractéristiques

permis AM

Depuis la réforme du permis moto en date du 19 janvier 2013, le permis AM a remplacé le BSR (brevet de sécurité routière) pour encadrer davantage l’élève durant la formation et pour des raisons de sécurité. Voyons quelles sont les caractéristiques de ce nouveau permis

Le permis AM : qu’est ce que c’est ?

Le permis AM autorise les personnes âgées de 14 ans ou plus à conduire un cyclomoteur ou un quadricycle léger à moteur (quad ou voiturette).
Le cyclomoteur doit toutefois répondre à deux conditions :

  • avoir une puissance maximale de 4 kW pour son moteur électrique ou thermique
  • avoir une cylindrée maximale inférieure à 50 cm3 pour les moteurs à combustion interne.

La voiturette doit aussi répondre à ces mêmes critères, en précisant que la cylindrée maximale inférieure à 50 cm3 concerne les moteurs à combustion interne avec un allumage commandé (moteur à essence).

Ce permis est donc obligatoire si on veut conduire ce genre de véhicules. Il est valable 15 ans (contrairement au BSR qui a une durée illimitée) et n’est pas affecté au barème de points. Mais il n’empêche pas les sanctions en cas d’infractions ! A noter que la vitesse maximale autorisée avec ces véhicules est de 45 km/h.

Par ailleurs, il faut savoir qu’une personne née après le 1er janvier 1988, possédant déjà un autre permis, un BSR ou autre titre équivalent (délivré par l’Union Européenne), n’est pas tenue d’obtenir ce permis, car elle l’a automatiquement. Et que si elle est née avant cette date, elle n’est pas tenue d’obtenir ce permis non plus, même si elle n’a pas de permis de conduire.
Attention, la conduite accompagnée ne donne pas droit à ce permis.

Conditions d’obtention de ce permis

Le permis AM est obtenu suite à une formation théorique et pratique qui reprend en grande partie le programme du BSR mais avec une formation plus longue de 2 heures. Celle-ci coûte généralement entre 200 et 350 euros. Le suivi complet de cette formation est suffisant pour obtenir le permis, qui sera délivré en préfecture (sous forme d’un permis de conduire électronique au format CB avec puce) et non plus à l’auto-école comme pour le BSR.

La formation théorique est validée quand le candidat obtient l’ASSR1 ou l’ASSR2 (attestation scolaire de sécurité routière), dispensée au collège en classes de 5ème et de 3ème.
La formation pratique, assurée par les auto-moto-écoles ou des associations socio-éducatives agréées par le préfet, se compose de :

  • 2 heures d’enseignement hors circulation (connaissance des organes du véhicule, maîtrise technique et contrôle du véhicule pour sa sécurité et son entretien principalement)
  • 4 heures de formation en circulation (respect du code de la route et information sur les risques notamment)
  • 1 heure de sensibilisation aux risques (conséquences de la vitesse et échange sur le comportement par rapport à la vitesse entre autres).

A noter que le scooter utilisé est fourni par l’établissement d’enseignement (et n’est plus celui de l’élève comme avant 2013), mais l’équipement (gants, casque et bottes) est apporté par l’élève.

Suite à cette formation, le moniteur remet à l’élève une attestation du bon suivi de la formation et en transmet une copie à la préfecture ; cette attestation autorisant la conduite durant 4 mois seulement. De plus, l’auto-école conserve durant 5 ans la liste des titulaires du brevet comportant l’option choisie (cyclomoteur ou quadricycle léger à moteur).
C’est alors l’élève (ou ses parents s’il n’est pas majeur) qui doit demander son permis à la préfecture, au moyen du formulaire Cerfa numéro 14866*01 et des pièces justificatives demandées (pièce d’identité, 2 photos d’identité, attestation du suivi de formation, attestation de recensement ou de participation à la journée citoyenneté et défense pour les candidats âgés de 16 à 25 ans).

Pour d’autres renseignements sur le permis de conduire AM, adressez-vous à un professionnel qui sera plus à même de vous répondre…

Pour en savoir plus

Articles en relation