Les offres des banques pour le permis

Les offres des banques pour le permis

Obtenir un permis de conduire a un coût. Chaque centre de formation est libre de fixer son tarif. Mais en moyenne, l’enseignement à la conduite pourra coûter entre 890 et 1425 euros pour une formation classique. Cela peut être le double en cas de permis poids lourd ou de permis intensif. Heureusement, les banques proposent des offres aux particuliers qui n’ont pas la chance d’épargner pour obtenir leur permis ou qui doivent avoir leur autorisation de conduire en toute urgence. C’est nécessaire pour compléter le financement octroyé par l’État. Zoom sur les aides financières des organismes de prêt pour financer l’obtention de son permis de conduire.

Financement des banques pour l’obtention du permis : c’est pour qui ?

Beaucoup d’organismes de prêt accordent des crédits pour aider toutes les personnes souhaitant obtenir un permis de conduire. Il existe même une aide aux apprentis et chômeurs. Sachez également qu’un jeune pourra demander un prêt «permis à 1 euro par jour » appelé prêt à taux zéro, à condition que vous ayez entre 15 et 25 ans révolus. Il faut également que vous vous inscriviez à la formation d’apprentissage de la conduite des véhicules de catégorie A ou B pour la première fois. La formation peut être suivie dans une association agréée partenaire de l’État ou dans une auto-école.

Combien peut-on obtenir pour financer l’acquisition d’un permis de conduire ?

Le prêt à taux zéro fait partie des aides financières proposées par les banques. Dans tous les cas, ce prêt aidé n’a aucun frais de dossier. Vous n’aurez pas non plus à payer des intérêts qui sont pris en charge par l’État. Il est possible d’emprunter 800, 1000 ou 1200 euros, selon vos besoins. Mais le prêt ne doit pas être supérieur aux frais de la formation. Vous pourrez même emprunter moins en cas d’aide directe accordée par l’État ou la collectivité locale.

Qu’en est-il du remboursement et du cautionnement ?

Ce prêt peut être remboursé à l’ordre de 30 euros par mois sans différé, soit un euro par jour. Dans certains cas, les établissements de prêt exigent une caution en guise de garantie aux parents ou à une autre personne capable de les rembourser. Si le bénéficiaire ne peut pas présenter un cautionnement parental, il bénéficiera d’une attestation d’éligibilité à la caution publique.

Pour en savoir plus :

Articles en relation